TARSANA ترسانة

Une issue pour l'Iran

Un arrangement possible entre l’Europe et l’Iran pour sauver la face.

 Les lieux principaux du développement nucléaire en Iran. La plupart des installations et centres de recherches, sont situés au centre du pays

 

 

Les négociations entre le trio européen et Téhéran, patinaient sur place depuis quelques mois. Les propositions conjointes de la France, de l’Allemagne et de l’Angleterre, ont été jugées inacceptables par l’Iran. Ce dernier considère le fait de devoir importer le combustible nucléaire d’Europe comme une farce, car ça démontre une volonté de monopole technologique et de rendre le pays dépendant énergétiquement de ses fournisseur.

Une partie de l'infrastructure nucléaire, se trouve à ISPAHANUne autre proposition vient d’être faite par la Russie. Moscou tient à résoudre ce litige car elle est le principale fournisseur du projet nucléaire iranien et elle escompte en tirer quelques milliards de dollars, qui sont nécessaire à son industrie.

L’idée russe consiste à rentrer en partenariat avec les iraniens. Le programme iranien d’enrichissement d’uranium deviendra à moitié russe, ce qui lui conférera plus de transparence afin de calmer les inquiétudes occidentales. Il s’agit surtout de pouvoir récupérer le combustible usagé qui pourrait servir à des fins militaires, pour cette raison ces matières seront rapatriées en Russie.

Les responsables de la république théocratique, ont déjà fait savoir que cette alternative ne les rebute pas et que l’idée serait même intéressante, à condition que le programme se poursuive sur le sol nationale, parce que finalement il s’agit de développer le potentiel industriel et technologique de la nation.

La suite des évènements dépendra de l’acceptation ou non de cette offre..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article