TARSANA ترسانة

La Turquie exporte son armement au Moyen Orient

Le marché des équipements militaires au Moyen-Orient attire les industries turques.

La puissance de feu de la tourelle BMP3 combine un canon de 100mm , un canon de 30mm ,un lance roquette antichar et une mitrailleuse de 7,62.

Tout le monde connait l'appetit de cette région en matière d'armes, les turques aussi l'ont compris et c'est pour cela qu'il n'est pas étonnant de les voir présents dans les salons de matériels militaires qui exposent surtout dans les pays du Golfe.

Un nouveau produit de la société turque FNSS, démontre bien la priorité accordée à cette région en tant que client. Le fabriquant a développé un véhicule blindé de combat déstiné surtout à l'armée des Emirats Arabes Unis.

Le blindé en question est un compromis entre un transporteur blindé de troupe, basé sur un AIFV et un système d'armes complet de la tourelle d'un BMP-3 d'origine russe. FNSS avait déjà vendu une centaine de AIFV aux EAU et ces derniers possédent également quelques centaines de BMP-3, ce qui explique le choix de ces deux composants. Le nouveau VCI comprend des systèmes de détéction et de visé développés

Le nouveau VCI combinera donc la mobilité du transporteur bien adapté à l'environnement du desert et la puissance de feu de la tourelle équipée d'un canon de 100mm et d'un canon de 30mm.

Toute les options ont été intégrées sur ce VCI, comme le système de protection NBC ou la vision nocturne, la climatisation ou le blindage réactif... Il peut en outre emporter 7 fantassins équipés.

Reste à savoir si Abou-Dhabi investira dans ces transformations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article