TARSANA ترسانة

L'industrie navale des Emirats Arabes Unis

adsb_20041020184207256.jpg
L’industrie navale des EAU commence à s’imposer.

 

Les chantiers navals d’ADSB (Abu Dhabi Ship Building), ont remporté le contrat de fourniture de 12 Patrouilleurs de la classe Al-Saber, au profit des gardes cotes des Emirats Arabes Unis. Une vente estimée à 200 millions de dollars, la plus importante pour le fabricant émirati après celle des six frégates Al-Baynounah, construites pour les forces navales des Emirats et qui avait rapporté 600 millions de dollars au constructeur.

 

Le constructeur maritime basé à Abou Dhabi, a déjà armé toutes les marines des pays du CCG (Conseil de Coopération du Golf). En  équipant notamment le Sultanat d’Oman et le Bahreïn de bâtiments de débarquement amphibie, le Qatar en patrouilleurs et bateaux de transport de troupes rapides, ainsi qu’en fabricant pour le compte de la marine saoudienne des patrouilleurs et des bâtiments d’appuie feu sans oublier des corvettes lance-missiles pour  la marine koweïtienne.

 

Outre le standing de savoir faire technique, attesté au niveau international par la réalisation de frégates de conception française très avancée de point de vue technologique, ADSB semble vouloir démontrer son potentiel d’innovation en proposant des bâtiments de sa propre conception. Al-Saber n’est qu’un exemple de cette volonté.

 

Ce patrouilleur de 34m prévu pour la haute  mer, se présente avec une architecture de type kangourou, c'est-à-dire que c’est bateau contenant un patrouilleur  plus petit pour les interceptions rapides. Pour pouvoir mouiller cette embarcation transportée, le patrouilleur dispose d’une rampe prévue à cet effet à l’arrière.

 

Gageons que cette firme qui commence à se faire connaître internationalement, en exportant ses produits régionalement et en les exposant dans les salons et manifestations maritimes telle que celle qui s’est déroulée au Qatar le mi-mars, n’a pas fini de grignoter de plus en plus de parts du marché touchant les marines de la région en particulier et au Moyen-Orient en général.  

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article