TARSANA ترسانة

L'industrie de défense en Indonésie, développe des missiles.

Image:Flag of Indonesia.svg 


A cause de l’embargo aux ventes
d’armes initié par les Etats-Unis  dans les années 70, contre Jakarta, l’Indonésie s’est vu obligée de concevoir et de fabriquer elle-même son propre matériel.

 

L’industrie de défense indonésienne qui regroupe une douzaine de fabricants, est axée sur la construction navale, l’armement d’infanterie et de blindés ainsi que sur le secteur électronique. Même si les constructeurs du secteur privé, se plaignent depuis plusieurs années du fait que le gouvernement ne s’implique pas plus dans ce domaine industriel sensible qu’est la défense, ils arrivent quand même à se faire gentiment une place sur le marché de l’armement sud asiatique et probablement dans un future proche, sur le marché moyen-orientale très rentable.

 

Quoiqu’il en soit, les officiels indonésiens viennent d’annoncer l’essaie réussi d’un missile de moyenne portée. Le but affiché par Jakarta est de parvenir à produire prochainement des missiles de croisière de 1000  km et d’une précision décamétrique, un domaine maîtrisé par très peu de pays.

 

Ce pays, qui est le plus important démographiquement du Monde Musulman (avec 220 millions d’habitants), est également le plus grand archipel du monde regroupant des milliers d’îles. D’où l’importance d’une bonne défense maritime, qui sera assurée par ces futures missilesde croisière dans leurs versions antinavire.


L’Indonésie teste des missiles de fabrication nationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article