TARSANA ترسانة

Les pays arabes du Golfe renforcent leurs potentiels défensifs

Les pays arabes du Golfe augmentent leur acquisition d’armes.En adoptant le Typhon/Eurofighter, l'Arabie Saoudite possèdera l'avion le plus sophistiqué de la région.

 

 

L’exemple de l’Arabie saoudite est surement le plus significatif, ainsi  Ryad semble vouloir revaloriser son parc aérien.

 

 

Car outre l’achat de Typhoon ou Eurofighter, les autorités saoudiennes ont décidé de moderniser un grand nombre F-15 Eagle de supériorité aérienne en les dotant d’un réacteur plus puissant.

 

 

Le royaume saoudien a également prévu d’améliorer les capacités de ses hélicoptères d’attaque AH 64 Apache, pour qu’il puisse tirer des missiles Hellfire nécessitants un radar d’acquisition et de poursuite de cibles.

 

 

Un contrat concernant l’acquisition d’une chaine de radars français a été signé avec Thales qui en livrera 250. De quoi couvrir tout le territoire national.

 

 

Une intégration de nouveaux systèmes électroniques embarqués sur des Awacs, a été également prévue.

 

 

Rien que le contrat passé avec Londres pour acquérir les 70 combattants Typhoon, va couter à l’Arabie saoudite de 10 milliards à 12 milliards de dollars, mais cette somme va également couvrir en plus de la formation des pilotes et des techniciens d’entretien, celle des ingénieurs qui réaliseront le montage de l’appareil. C’est ce qu’on appelle le retour en investissement technique, car le royaume a exigé qu’une partie des appareils soit montée en Arabie.

 

 

Ryad semble donc bien décidé a crédibiliser sa puissance aérienne au vu des budgets colossaux consentis à l’armée de l’air.

 

 

Il est vrai que le nouvel avion de chasse qui a détrôné le Rafale français, est le plus moderne des avions actuellement en service dans la région. Il est très polyvalent et embarque une électronique de pointe, autant pour les systèmes de navigation, de détection, de poursuite de cible, de communication de guidage ou de protection.

 

 

Le F 15 constitue déjà un des chasseurs de superiorité aérienne, les plus modernes et il est redouté en combat hors-vue, à haute altitude.L’Eurofighter est incontestablement l’avion le plus chère est le plus sophistiqué dans tous le Moyen-Orient, y compris en Israël. Avec la modernisation des F15 Eagle qui sont loin d’être obsolètes et sont même très redoutés, les forces aériennes saoudiennes affichent une supériorité technologique sur celles de l’Iran.

 

 

Les budgets faramineux ne sont pas l’apanage de la force aérienne, l’armée de terre en a également profité.

 

 

Un énorme chantier est lancé pour élevé le standard des chars lourds M1A2 au standard M1A2. il s’agit là d’adapter de nouveaux systèmes et surtout d’y intégrer une gestion réseau centrée, ce qui permettra une numérisation du champ de bataille et une interopérabilité avec tous les blindés américains.

 

 

Environ 2000 radios de communication sécurisée dernière génération, ont été commandées.

 

 

Dans la foulée des contrats signés pour augmenter son potentiel militaires, Ryad en a signé un avec la France   pour la fourniture du dernier canon automoteur de Giat Industries : Le fameux Caesar de calibre 155mm, monté sur camion 6x6 et capable d’une portée de 40 km. Le ministre de la défense saoudien en a commandé 70 à 80 exemplaires, ainsi que 700 blindés TTP (LAV).

 

 

Paris essaie actuellement de vendre à l’Arabie des sous marins et des frégates modernes

 

 

Les autres pays arabes du Golfe ne sont pas en reste dans cette course aux armements. Les Emirats Arabes Unis sont en deuxième position et affichent des grandes ambitions défensives.

 

 

Les plus importantes dépenses d’achats d’Abou Dhabi ont été investies pour l’acquisition de 400 chars Leclerc, 20 systèmes d’artillerie HIMARS, Ce système est un lance roquettes multiples monté sur un chenillé et fournis par Lockheed Martin USA.

 

 

Mais la vente qui risque d’être la plus conséquente est celle des missiles Club M. anti surface russe. Ces lanceurs peuvent contenir 6 missiles d’une portée de 250 km et toucher avec grande précision un navire ennemi ou même des cibles terrestres. Une batterie de 3 lanceur a déjà été prévue.

 

 

Cette couverture maritime complètera la couverture aérienne que les Emirats aimeraient mettre en place et ce grâce notamment aux batteries de Pansir-S1 que le pays commence à recevoir, (avant même les forces russes). Ce système semblable en quelque sorte au Tunguska, comporte 8 missiles anti aérien de 12 km de porté et un canon bitube de 30 mm. Son radar peut engager autant les cibles aériennes que terrestres.

 

 

Oman, le Bahreïn, le Qatar ou le Koweït ainsi même que la Jordanie débloquent des grandes sommes pour mieux armer leurs troupes. Les achats d’armes telles que des missiles et lanceurs Javelin, des hélicoptères français, des frégates ou navires de débarquement sont à l’ordre du jour. Il ne faut pas oublier non plus les contrats alléchants pour les industries occidentales qui proposent de moderniser les parcs de blindés de ces états.

 

 

Ces contrats sont juteux car ces pays possèdent de grandes quantités de blindés allant du transporteur blindé de troupes tel que l’incontournable M113, ( la Jordanie prévoit de revaloriser les siens), au char de combat tel que le très répandu T 72, (là c’est la Syrie qui donne l’exemple en modernisant les siens). Ca peut être le cas des chars AMX 30 que certain de ces pays du possèdent, sans oublier toute la palette de véhicules blindés qui passent entre les deux catégories citées.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article