TARSANA ترسانة

Le Liban reçoit des aides militaires de l'Europe, des USA et de pays arabes

L’Armée Libanaise a des besoins beaucoup plus conséquents !

Il était prévisible, suite aux promesses faites par les occidentaux et certains pays arabes dans le but de renforcer le pouvoir du gouvernement au Liban, que cette aide promise engloberait une contribution à l’équipement de l’armée. Le Léopard-1 est une bonne machine, malgrès son âge. son canon de 105 mm, peut tirer une large gamme de munitions tel les obus flèche ou des obus HE. les versions les plus modernisées possèdent une stabilisation de la tourelle, une vision nocturne et des contre-mesures de défense.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la liste du matériel le plus significatif, promis pour l’année 2007

- 45 chars de combat Léopard-1-be.et un nombre inconnu de véhicules blindés de combat, De la part de la Belgique.

- 20 canons automoteur M-109 également livrés par Bruxelles

- 9 hélicoptères Gazelle armés, de la part des Emirats-Arabes-Unis

- 60 jeeps Land-Rover de la part de Londres

- 280 véhicules Humvee de la par des USA

- 2 Patrouilleurs de 36 m de la part de l’Allemagne

Le M-113 est le cheval de batailles des troupes mécanisées, qui constituent la colone vertebrale de l'AL.Même la Chine a fait des dons en matériel logistique, et ce n’est pas la première fois que l’AL reçoit des contributions de certains pays amis. Dans le passé la Jordanie par exemple avait offert 50 chars M-48, les Emirats-Arabes-Unis avaient offert quant à eux 10 patrouilleurs de 10m et 14m, à la Marine Libanaise. Beaucoup de pays ont offert des moyens de déminage et leur assistance technique.

 

Si ces pays donateurs ont promis d’aider l’armée nationale du Liban, c’est à fin d’empêcher ce dernier de tomber sous l’influence de la Syrie qui habituellement contribuait à équiper l’Armée de Terre libanaise et de l’Iran qui fournit le Hezbollah et qui avait même proposé au gouvernement d’armer l’AL

C’est évident que ces nouvelles  armes ne changent en rien la donnée géo militaire au Liban. La plupart des armes et systèmes concédés à Beyrouth, sont obsolètes en vue de ce que les pays voisins possèdent. Que vaut un char Léopard-1 face à un T-72-M syrien ou un Merkava-3 israélien.

Bien sûre que cet armement n’est pas destiné à protéger le pays contre son ennemie au Sud, (sinon Washington n’aurait pas donné un seul dollar), mais il est destiné à rééquilibrer les forces sur l’échiquier libanais, autrement dit renforcer le gouvernement face au Hezbollah. Mais là encore, que peuvent faire 45 Léopard datant des années soixante, là où des centaines de Merkava de 4ème génération ont échoué. !?!

Même si Washington a déclaré pouvoir augmenter ses livraisons pour l’année suivante, la médiocre contribution de 37 millions de dollars pour l’entrainement et la fourniture de certains équipements légers et munitions, montre à quel point cette aide restera insignifiante, sûrement par peur de voir ces armes servir un jour contre Israël. Les américains vont rénover et remettre en état 27 hélicoptères des Forces Aériennes Libanaise et qui sont de fabrication américaine. Mais les occidentaux connaissent le manque crucial du Liban en matière d’aviation qui est presque inexistantes.

Les européens et la France en particulier, n’ont pas arrêté de critiquer les violations de l’espace aérien libanais par l’aviation israélienne et les forces de l’ONU n’ont pas pu défendre le ciel libanais, même au dessus.de leurs propres bases. Ces même pays qui disent vouloir aider l’armée à retrouver toutes sa souveraineté sur le pays du Cèdre, pourquoi ils n’aident pas à la création d’une véritable force aérienne libanaise qui même si elle ne pourra jamais atteindre le potentiel de ses voisins, elle pourrait les dissuader de considérer le ciel libanais comme une promenade.

L’Armée Libanaise est pourtant une institution très solide et populaire et possède plusieurs atouts non négligeables. Forte de 65'000 soldats elle s’articule sur un corps essentiellement terrestre avec une composante aérienne et une autre maritime : La Section de ccombat en Montagne ou chasseurs alpins, tout comme les autres régiments d'élite, constituent le fer de lance de l'armée libanaise.

-         12 brigades d’infanterie ou mécanisée

 -         2 régiments blindés, un regroupant des chars T-55 et l’autre des chars M-48 pour un total approximatif de 230 chars de combat.

 -         2 régiments d’artillerie, un composé de batteries de canon et de roquette de calibre du bloc de l’est et le deuxième met en œuvre les calibres occidentaux tel le canon 155mm ou 105mm.

 -         5 régiments d’Intervention, connus pour être très offensifs L'Armée Libanaise s'articule également autour de petites structures très autonome, comme ici la Section de Combat de Montagne.

 -         Un régiment de commandos, les Fameux Maghawir considérés comme l’élite des unités de combats et disposant du meilleur armement d’infanterie disponible

 -         Un régiment aéroporté employant une trentaine d’hélicoptères et qui a fait ses preuves Le Régiment Aéroporté est très actif au sein de l'armée.pendant des années car il a été très sollicité, ce qui en fait une formation bien rodée avec une certaine expérience

-         Un régiment de commandos marine qui regroupe les nageurs de combat ou homme-grenouille, et l’unité d’élite de l’infanterie de marine.

 Des commandos marines lors d'une manoeuvre. Tous ses membre sont très polyvalents rompus à différent genres de missions.

-         Un régiment de transmissions

-         Un régiment logistique

-    Une Section de Combat de Montagne.

-    Un groupe d'intervention spéciale,(Al-Moukafaha).

-    Le B2, qui fait office de renseignement militaire.

- ... + ...

 

L’AL aligne également pour ses unités mécanisées, 900 véhicules blindés de transport de troupes ou de combat d’infanterie M-113 et 100-150 VAB.

Paris et Washington proposent au ministère de la défense libanais de fixer ces priorités et besoins en matière d’aide. Le Commandant de l’AL, le Général Suleyman a déclaré que l’objectif premier de l’AL est de parvenir à établir un bon appuie logistique sur terre, ciel et mer. Mais alors que prévoit-il pour étendre la souveraineté de l‘état sur tout le territoire et empêcher les incursions ennemies dans le ciel de sa capitale !?! Les dirigeants du pays savent qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir une véritable armée de l’air et que cette dernière n’existe actuellement que pour le transport des troupes aéroportées.

Beyrouth, peut se doter par contre d’une bonne défense aérienne crédible, capable de dissuader les intrus, grâce à des missiles sol/air et des batteries de canons modernes guidés par des radars ou d’autre moyens de détection sophistiqués. Ceci est plus accessible économiquement.

Mais jamais l’Occident ne livrera au Liban des armes importantes, même défensives tel que des missiles sol/air courte portée. Jamais la France qui condamne hypocritement les incursions des avions de guerre israéliens, ne livrera des missiles Mistral ou Roland à l’Armée Libanaise pour qu’elle empêche ces incursions. Alors ne parlons même pas de livrer quelques avions de chasse du genre, Mirage 2000 ou quelques hélicoptères de combat tel que le Tigre. 

D’un côté, les européens veulent aider l’armée nationale du Liban à contre balancer le poids de la Resistance Libanaise. D’un autre côté, ils ne veulent pas que le Liban puisse se doter d’une armée capable de le défendre face à Israël.

Alors que veulent ces bienfaiteurs pour le Liban ? Espèrent ils que le gouvernement pourra s’imposer plus facilement face au Hezbollah, grâce à leur minime et insignifiante contribution ?!? Attendent-ils d’être sûrs que le gouvernement qui dirigera le pays, soit incontestablement anti syrien, pour l’équiper de tous l’armement qu’il souhaite ?!?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article