TARSANA ترسانة

Le ministre de la défense libanais visite Washington et les pays du Golfe, en vain.

Divergeance doctrinale entre l'Armée Libanaise et ses fournisseurs.L'Armée Libanaise souffre de manque d'armement lourds modernes, son équipement est vieillissant.

L'Armée Libanaise souffre de manque d'armement lourds modernes, son équipement est vieillissant. 

Suite aux affirmations américaines et européennes sur la volonté d’aider le gouvernement libanais à revaloriser son armée et ses forces de sécurité, El-Jaïsh (l’armée libanaise) a fini par fixer ses besoins en fournitures et objectifs.

 

Presque un milliard de dollars devrait être alloué pour l’équipement, la formation technique et le bon fonctionnement logistique de l’AL, la Sureté Générale et les Forces de Sureté Intérieure. Environ 500 millions proviennent de certains pays arabes, en particulier l’Arabie Saoudite et les Emirats-Arabes-Unis. La part américaine des contributions est estimée à 40 millions$, cette modeste somme est vouée selon Washington, à être augmentée sensiblement pour l’année suivante.

 

Mais il ne faut pas se méprendre sur les motivations occidentales, qui vont en faveur du gouvernement du premier ministre libanais, lequel est actuellement contesté et jugé anticonstitutionnel par l’opposition (qui regroupe le Hezbollah et le Courant Patriotique Libre du Général Aoun ainsi que d’autres mouvements ou partis tel qu’Amal ou Al-Marada). Même si le but avoué de ces pays donateurs en armes, est de permettre à l’état libanais d’affirmer sa souveraineté sur tout le territoire, il est hors de question pour les Etats-Unis ou la France que le Liban puisse se défendre convenablement face à Israël.

 

Pour les donateurs occidentaux, Israël a le droit de se défendre (et pour cela Tel-Aviv dispose d’environ 250 bombes atomiques ou ogives thermonucléaires), mais si le Liban acquiert quelques systèmes défensifs pour empêcher l’aviation de l’Etat Hébreu de violer son espace, cela créerait une déstabilisation dans la région.Les Emirats-Arabes-Unis ont offert 9 hélicoptères Gazelle au Liban, en version armée. (Ici c'est un Gazelle Viviane français).

 

On a réellement atteints les sommets de l’hypocrisie !!!

 

Ces dirigeants américains et européens certifient à leurs propres peuples et plus encore aux peuples libanais et arabes, qu’ils veulent aider le gouvernement libanais à étendre son influence sur tout le territoire nationale et à préserver la souveraineté de l’état en aidant l’armée libanaise, afin que la stabilité règne. Pour aller dans ce sens ils conseillent au gouvernement de désarmer à tous prix la Résistance guidée par le Hezbollah, car selon eux l’Armée doit avoir le monopole de la défense du pays. Mais ces mêmes dirigeants refusent de vendre le moindre système sol/air ou avion d’interception à cette même armée.Les régiments de l'AL, comptent sur des tanks déclassé tel que des T-55 ou M-48.

 

Il est clair pour la majorité des gens, que ces pays refuseraient de fournir des armes offensives comme des missiles de croisière ou des avions d’attaque (même si I’ Allemagne a fourni à Israël des sous-marins nucléaires et que tous les pays occidentaux ont contribué à créer la puissance israélienne), mais refuser à ce petit pays qu’est le Liban de s’équiper défensivement, équivaut à une déclaration d’allégeance envers Israël, ou du moins cela reflète une soumission certaine aux pressions des lobbys sionistes internationales.

 

Peut-on penser que la visite du ministre de la défense libanais Michel el Mourr au Secrétaire à la Défense américain à Washington, y changera quelque chose ?!? Non, soyons réalistes !!! Le ministre libanais est rentré à Beyrouth sans avoir acquis ne serait ce qu’un char moderne.Le M-113 constitue la colonne vertébrale de l'infanterie mécanisée ou blindée de l'Armée Libanaise qui en compte plud de 1100 unités.

 

Pourtant les chefs de la défense libanais semblent avoir pris la mesure et compris les données. C’est peut pour ces raisons que l’Armée Libanaise a décliné l’offre jordanienne de lui fournir une douzaine de chars lourds M-60 et quelques dizaines de transporteurs blindés M-113. Le commandement a signalé au généreux Royaume Hachémite que l’AL ne dispose pas d’une logistique nécessaire pour le tank M-1 et qu’elle possède déjà plus de 1100 blindés M-113, mais que l’AL est plutôt intéressée par l’achat du véhicule de conception et fabrication jordanienne, Isis. Ce quoi la Jordanie n’a pas encore répondu positivement, mais il y a fort à parier, que ce pays frère répondra négativement.

 

Ce n’est pas la réception récente de quelques hélicoptères Agusta-Bell de la part des américains ou la réception de 9 Gazelle de la part des frères d’Abu-Dhabi, qui suffiront à tromper les partisans d’une réelle défense libanaise, ni à maintenir l’illusion.

 

Face la disproportion entre la puissance israélienne et la carence des forces régulières libanaises,(qui répond à un facteur de 12 à 1), l’ occidentale et même arabe ne peut pas durer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article